Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LUTIN DU SOIR

Publié par Assia Ouehbi sur 27 Août 2013


On a tous plus ou moins
Un monstre dans le ventre
Un espèce de lutin
Qui sautille comme un cancre

Il nous tord les boyaux
Transforme le laid en beau
Il nous conseille de fuir
Quand ici tout empire

C'est un avaleur d'ondes
Aux tentacules profondes
Un serpent du paraître
Qui glisse entre les êtres

C'est un immense yéti
Qui nous grimpe à l'esprit
Une araignée du feu
Pendu à nos cheveux

Je ne sais le nommer
Certain l'appelle conscience
D'autres l'appelle croyance
Ou encore étranger

Je le sens qui gémis
Tout au long de la nuit
Comme un enfant malade
Un fils de l'insomnie

Il faudrait l' écouter
Cette bête enragée
Plutôt que de la taire
Sous une couche de poussière

Elle nous chuchote souvent
De vivre au gré du temps
Quitter les files d'attentes
Les couloirs et les rangs

Quitter le travail gris
Les gestes robotiques
Quitter l'économie
Et la ville,ces gros tics

On a tous dans la tête
L'âme d'une cigarette
Un incendie qui se répend
Partout dans notre sang

De fabuleuses névroses
A l'arôme d'une rose
Qu'on ne peut s'empêcher
De sentir à plein nez

On a tous,c'est certain
Un lutin dans la peau
Un monstre,un magicien
Un inventeur de mots.

LUTIN DU SOIR

Commenter cet article